AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mar 2 Aoû - 12:57

From the start

"Je t'en pris, libère-toi de ces vieux souvenirs."

  • Nom du personnage: Nuage Temporel.
  • Âge ( en lunes ou en années ) : Six lunes.
  • Clan & Rang :Bien consulter ce sujet avant de poster.
  • Mâle ou femelle ?
  • Famille ? Pas aux dernières nouvelles.
  • Autre chose à préciser ? Naaan.

Who have I maked ?

Physique
Remplacez ce texte explicatif par la description physique de votre personnage. Tâchez d'user de réalisme : votre personnage ne peut décemment pas être une perfection. Sept ligne minimum


Psychologique
Une mosaïque de traits de caractères, variant selon les situations ou les émotions. Un assemblage formant un individu parmi les autres, à la fois unique et banal, seul et accompagné, sans particularité faisant d’elle une novice sortant guère du lot.

Nami. C’est une jeunette avec un drôle de caractère. Tout d’abord, sachez qu’elle est très provocante. Si tu lui dis quelque chose qu’il lui plait pas, que vous la poussez, la jeunette répondra vivement, par les gestes ou par la voix. Elle est très dominante, et tente de montrer qui elle est en s’affirmant et se prenant pour un mâle. C’est le genre de femelle sarcastique, goguenarde, cassante, mauvaise, perverse, colérique … Bref. Insupportable. Et pourtant, la louve se comporte ainsi qu’avec les moutons. Avec les êtres supérieurs à elle en popularité, elle sait se taire. Au contraire, en leur compagnie, elle devient gênée et maladroite. Elle a peur de leur déplaire, bien qu’elle s’assume, étant quelqu’un d’étonnamment expressif, Nami est consciente qu’elle pouvait être bizarre.

Pourtant, elle n’est pas aussi malsaine que ça. Nuage Temporel est en effet une novice aimante et fragile. Sous ses airs de jeunette masculine, la moindre remarque la blesse et la moindre dispute la détruit. Elle aimerait être parfaite, sans complexe, une sbire appréciée de tout le monde. Pour vivre, Nami a besoin d’être reconnue. Pour être reconnu, elle doit faire des efforts. Et pourtant, c’est assez dur.

Ce qui est assez drôle dans son caractère, c’est que la femelle aura beaucoup d’amis. Pour eux, elle irait chercher la lune, sauf si ils empiètent sur ses priorités. Nuage Temporel leur demande rien, à part d’être loyaux également. Coté sentiment, c’est une autre affaire. Elle s’éprend facilement, rêve du beau Prince Charmant, le trouve et souffre. L’amour s’empare si vite d’elle que l’élu peut la détruire très facilement. Vous comprendrez sûrement en lisant l’histoire.

Certains trouve que Nami est trop sensible. C’est le cas. Elle a honte de pleurer devant les gens. La jeunette essaye de le cacher. Mais ses sentiments sont si exaltés que dès que la tristesse envenime son âme, une larme coule obligatoirement de son œil. Certains ne le remarque même pas. Parfois, elle ne fait que baisser les yeux. Mais c’est le soir ou toutes les émotions ressortent qu’elle divague et trouve sa place nulle part.

Nami, au final, n’est qu’un chat parmi les autres. Simple. Avec qui on peut avoir de nombreux délires, moments de lassitudes, de joies, d’amour…
Ou rien.


Qualités :




Défauts :






Story of Life




Note, Nami est un personnage de l'histoire de Blaze Justice. Leurs deux histoires se complètent. Voir la présentation du personnage de Night >http://guerredesclans.activebb.net/t18621-blaze-justice

CHAPITRE I
Soy una gatita, si, mas una gitana tambien.



« Et même en voyant le soleil plonger dans une marre de sang,
Même en sachant que les ténèbres couvriront nos âmes,
Je me promis de l’aimer à jamais. »
NAMI.


« -Prends soin de ma Nami, Carmen. Prends en soin.
- Je ne promets rien. Mais je pense que tu peux m’accorder ta confiance. »


Et Évasion s’en alla. La femelle au pelage lilial laissa derrière elle une femelle brune avec sa progéniture. La brunette était accompagné d’un jeunot noir, aux yeux perlés de larmes en voyant partir sa génitrice. La plus petite avait encore les yeux fermés, mais elle souffrait de sentir la chaleur de sa maternelle s’évaporer pour finalement devenir chimère. Elle n’avait plus aucune racine. Elle ne savait pas encore que l’autre chat âgé de quelques lunes de plus qu’elle était son frère. La gamine se sentait seule. Elle gémissait faiblement à cause l’absence de l’effluve de sa mère. Carmen la regarda avec un mélange d’impétuosité et de compassion. La chatte attrapa la petite, ordonna silencieusement au jeune de la suivre, puis partit vers de nouvelles contrées.

***

« - Naminita, dis, Ca’rr’men !
- Mamà !
- Non, CÂÂÂREUHMENE !
- MAMA ! ♥ »

Et Carmen riait tellement fort que la jeunette ne comprit pas pourquoi elle agissait ainsi. Elle ne contenta de faire un grand sourire, se dandinant maladroitement, joyeuse de rendre heureuse celle qu’elle disait sa mère. La femelle, elle, s’arrêta brusquement, aidant la petite bestiole à se mettre sur ses quatre pattes. Celle-ci, la toisa fièrement, avant de crouler comme une flopée de mikados. Ses prunelles se perlèrent de larmes, et d’une seconde à l’autre, la gamine pleura innocemment. Carmen la regarda sévèrement, puis tonna d’un accent hispanique :

« - Eh ho ! Naminita ! Tu es une grande fille ! Pas le droit de pleurer ! Tu es ’una gitana‘, sois en fière et ne montre pas tes faiblesses !»

Et la petite cessa immédiatement de pleurer, regardant la chatte courroucée avec de grands yeux ronds. Peu l’importait ce qu’elle disait, rien que dans le ton de ses paroles, elle l’admirait. Toute seule, elle tenta de se mettre sur ses quatre pattes, s’écroulant à nouveau. La jeunette mêla ses nouvelles larmes à ses éclats de rires.

***
« - Mamà, pourquoah j’ai pas de papa ?
- C’est parce que le Trafalgar en a décidé ainsi. Tu en as un, quelque pa…
- Mamà, pourquoi on a pas de tanières ou de maisons ?
- Parce que nous, les bohémiens, nous avons pour seule attache nos sentiments. »


***

« -MAMAAA ! Je veux pas partiiiir ! J’me suis faites des copiiiiiiiiiiiiines !
- Bon, tu te tais, et tu te dépêches maintenant. »

Nami commença à pleurer, suivant avec soumission sa maternelle. Elles commencèrent à quitter Séville avec mutisme. Puis Nami refit le même cinéma à Grenade, à Cadix, à Madrid, à Barcelone, à Cordoue, à Gibraltar et dans pleins d’autres lieux. Elle souffrait de ne pas avoir d’attache, de ne pas avoir d’amis fixes. Mais Carmen voulait lui montrer que ses uniques compagnons seront ceux du voyage. Nami était jeune, elle n’eut pas de mal à s’y faire. Mais jamais elle n’aurait cru que tout tournerait au drame.

***

« - Azul, ou est Mamà ?
- Là ou on se rend.
- On va ou ?
- Là ou est ton frère. »

Cela faisait trois jours que Carmen n’était plus là. La petite boule de poil se sentait déstabilisée sans sa pseudo génitrice. La vieille Azul était chargée de sa surveillance. Mais Nami n’avait pas le courage de faire des bêtises. Sa vie se résumait à marcher vers une nouvelle contrée, pour finalement changer à nouveau de lieu. Son frère, lui, était sédentarisé au Trafalgar, la cité féline la plus grande des environs. Elle était tout excitée à l’idée de le rencontrer. La chatonne savait juste son nom : Vega. Jamais elle n’avait eu de liens particuliers avec lui. Nami savait juste que c’était son frère aîné de plusieurs lunes de deux parents hypothétiques.
Au bout de trois jours de marches, les gitanos arrivèrent au Trafalgar. La petite ne put s’empêcher d’émettre un cri de surprise en voyant toute cette populace grouillant dans cette vallée désertique. Tout le monde parlait. On entendait des rires comme des pleurs. Jamais la femelle n’avait vu ça. Elle essaya de rester stoïque comme lui avait appris sa mère. Cacher ses sentiments permettaient d’en avoir toujours plus, disait-elle. D’une voix souple, elle demanda à un des chats du groupe :

« - Ou va t-on rejoindre Carmen ? »


Il l’ignora, la regardant avec mépris avant de verser une larme et continuer son chemin en accélérant. Tout en suivant le groupe, ils finirent par passer dans une tanière faite de roche, creusée dans le Val, qui menait dans un souterrain.

Du feu, qui au passage apeura la jeunette, illuminait la cachette. Elle vit des centaines de dalles blanches. Le groupe de bohémien devint silencieux. Ils se placèrent devant une des tombes. Nami reconnu une odeur qu’elle connaissait bien : celle de sa mère. A cette époque, elle était trop innocente pour savoir ce qu’était la mort. Pour elle, sa maternelle dormait tranquillement sous la terre. Sa patte commença à creuser le sol. La vieille Azul l’arrêta.
« - DETERREZ MAMA ! ELLE DOIT AVOIR DU MAL A RESPIRER !
Qu’Est-ce que vous attendez ?! MONSTRES !
- Naminita, tu mama est parti aux cieux du Trafalgar. Elle est devenu une étoile. Tu ne la reverras pas. Désormais, tu es une grande chatte, tu vas devenir la Romi à un mâle, faire des chatons et devenir adulte. »

Elle se tut. Mais son cœur criait.
Nami ne voulait pas de cette destinée. Elle rêvait de mieux. La jeunette ne voulait pas être promise à un mâle, mais tomber amoureuse. Et elle voulait que Carmen revienne, que tout s’arrête. Pour la deuxième fois de sa vie, elle avait perdu une mère.

« - Qui a amené Mamà dans les cieux, Azul ?!
- Ton père. »

Un tumulte de souvenirs lui renversa l’âme. Elle se souvint du regard farouche de Carmen, de ses premiers mots, de ses premiers rires … Et, son père …? Celui qu’elle avait rêvé de connaître avait tué la chose qu’elle aimait le plus au monde. Nami s’arrêta de pleurer. Elle voulait fuir aux ténèbres voilant l’horizon de sa vie. Ses pattes lui obéirent. La femelle courra hors de la crique, toujours plus loin. Elle se promit de ne jamais parler de ce jour, et même d’y penser. Sa vie se devait d’être belle, mais peu être avait-elle tourné la page un peu trop brusquement au yeux du Trafalgar.

CHAPITRE II
Une nouvelle famille.



"Je t'en pris, libère-toi de ces vieux souvenirs.
Et oublie toute cette tristesse.
Maintenant, pénetre mon coeur empli d'amour."
Fma.


Tu n'es plus une gitane. Oublie tout, tout, tout, tout.
Je me suis retrouvée dans le quartier des misérables. Jamais je m’étais posée un jour la question de comment j’allais manger dans la journée. J’étais totalement perdue, dans la rue des échanges , voyant les félins chasseurs amis de mon père qui m’ignoraient totalement. Je me souviens m’être placée au bord de l’allée, les prunelles perlées de larmes. Un jeune chat est arrivé. Il était légèrement plus âgé que moi. Son pelage était long et brun foncé. Ses yeux étaient faits d’ambre. En me voyant, il s’est assis à coté de moi avec un air neutre, avant de lancer avec un sourire attristé :

« On t’as abandonnée ? »

J’avais acquiescé. Je faisais pitié. Le mâle en face de moi était beaucoup plus maigre. A vrai dire, le fait de jamais me priver m’avait rendu légèrement ronde. Et pourtant, malgré mes airs de bourgeoise déconcertée, il resta à coté de moi, fixant les passants aisés avec cynisme.

« Tu vois cette société d’enfoiré ? On nous dit que c’est l’utopie, mais y’a des gamins qui crèvent de faim tout le temps. Une vie d’échange, ouais, mais comment on vit si on veut pas de nous ? »

Je l’ai regardé en faisant un sourire. Nous étions évidemment d’accords. Nous passâmes un long moment à considérer la tourbe , rentrant chez soi avec les provisions du jour. Je ne sais pas pourquoi, mais à ses cotés, je me sentais en sécurité. Il garda toujours ses distances, mais me soutint moralement dans son silence. Au bout d’une flopée de minutes, un chaton de son âge arriva. Il avait le pelage roux très foncé, avec des sortes de rayures tribales noires sur sa robe. Il me regarda avec un sérieux qui contrastait avec son air bêta. Le jeunot pencha ensuite la tête sur le coté, arborant un drôle de rictus.

« Hey Ash, dit-il d’un air troublé, gardant néanmoins son sourire déstabilisé. Me dit pas que tu as recruté une .. Une fille ?!

Je n’étais bien sûre d’avoir compris ce qu’il souhaitait réellement, mais son ton me fit reculer. Alors comme ça, le chaton avec qui je parlais depuis un petit moment s’appelait Ash ? Jolie nom. D’ailleurs, celui-ci se plaça devant moi. Bien que petit, il avait une carrure impressionnante. Je fis un sourire gêné, mais celui-ci ne me le rendit pas. Il regarda avec sérieux son compagnon, répondant d’une voix désintéressée :

« Pas du tout. Mais on pourrait le faire, elle est des nôtres, Renji. »

Son ami le fixa une brève seconde avant d’approuver, comme résigné par les paroles d’Ash. Je fis un léger sourire lorsqu’ils me regardèrent tous les deux avec un grand sourire. J’avais l’impression de m’être trouvée une nouvelle famille. Cette idée m’enjoua, mais je restai le plus digne possible, les remerciant d’un signe courtois de tête. Ils m’amenèrent chez eux. C’était une tanière au plafond très bas, sale et sombre. Deux autres chatons vinrent à ma rencontre, l’un s’appelait Smile et l’autre Ebeno. Ils étaient beaucoup plus chaleureux que Ash et l’autre. Dès qu’ils me virent, ils vinrent à ma rencontre. J’étais beaucoup plus à l’aise avec eux. La petite sœur à Smile, Lust, était douce et adorable. J’avais enfin l’impression de m’être trouvée une famille. Une qui ne changerait jamais selon les lieux.

***

[right]« Il se sont cachés dans un grand champs de blés,
Se laissant porter par le courrant. »

« - Allez, on y va, bye Ebeno et la ptite Lust, on revient dans deux jours, souffla Renji.
- HUM HUM, rigola Smile. On va tous se faire Nami ! MOUHAHAHA !
- Ou pas, souffla la concernée en commençant à partir.
»

En deux jours, ma vie avait totalement changé. J’ai heureuse et épanouie. Bien que la fin commençait à me torturer, je n’arrivais guère à me débarrasser de mon sourire niais. Pistol Kay, alias Renji, était mon unique problème. Il était très excessif avec moi. Il m’excluait de tout. Je comprenais qu’il ne m’appréciait pas, ce qui me gênait beaucoup car je l’aimais beaucoup. Je ne savais pas comment m’exprimer avec lui pour qu’il me sourisse. A force, je me contentais de baisser les yeux avec soumission. Ash était mitigé. Lorsque Renji me rabaissait il faisait de même, mais lorsque nous étions seuls il était adorable. Smile lui, rigolait de tout et de rien. C’était sûrement mon meilleur ami ici, enfin, pas officiellement hein. Aujourd’hui, nous partions hors du Trafalgar pour essayer de trouver de la nourriture et de quoi aménager notre caverne.

« - Gibraltar, nous voilà, articula doucement Ash. »

Je me retournais doucement , observant les sublimes traits du chat brun. Celui-ci me fixa également. Honteuse, je détournais la tête en rougissant, en continuant ma route. Nous marchèrent longuement sur les montagnes désertiques. J’avais chaud. Bien que l’Espagne était tout pour moi, j’avais horreur de l’Andalousie. La chaleur omniprésente compressait mes poumons.

« -Les gens j’ai une surprise pour vous, souffla fièrement Renji. »

Nous nous retournâmes vivement, les yeux brillants, attendant qu’il nous dévoile ce qu’il avait prévu. Smile bondissait déjà d’impatience, tandis qu’Ash, lui, restait stoïque, bien que son regard trahissait une éventuelle curiosité.

« -J‘ai un pote, Bradigan, qui est chasseur de rat dans un navire. expliqua-t-il. Nous partons avec lui à Ceuta durant deux jours, ensuite nous remonterons la côte pendant une semaine pour revenir jusqu’au village Trafalgar des humains, donc à coté de chez nous ! Nous pourrons ramener plein de chose à la bande ! »

Des éloges. Des éclats de joies, de rire, d’impatience. Du bonheur.

La suite dans les Rps...





Myself


  • PufVotre pseudo Nami.
  • Âge :Votre âge . Facultatif. 14 ans.
  • Comment avez vous découvert le forum ? Ahah ! (A)
  • [b]Combien de temps viendrez vous par semaine ? Dès que je peux.
  • Les codes du règlements, du code du guerrier & des "Clans & Rangs" ?YATAAAAAAAAA SUPER ELAN POWAAAAAAA
  • Autre chose à préciser ? Nan, à part que j'adore le forum et que je finis bientôt.

Let's Smile.


Dernière édition par Nuage Temporel le Jeu 1 Sep - 13:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mar 2 Aoû - 13:14

    Bienvenue. :3

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mélo'w
Ombre / Nécromant

avatar

MES POSTS : 222
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mélow ou Freak.
•• CLAN & RANG: Ombre / Nécromant

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mar 2 Aoû - 16:05

    ... J'ai pas tilté tout de suite quand j'ai vu ton puf .w.
    Tu es Nami .. ZEUH Nami ? ZEUH best RPGiste que je connaisse ? Ma fille complètement shootée aux amphets avec qui je pars en missions élanesques pour castrer les méchants pas beaux à coup de lime à ongles ?
    *Conscience : nan mais atta tu lui as pas parlé SÉRIEUSEMENT depuis un mois et tu viens faire comme si c'était ta pote avec qui t'échangeais tes couches en maternelle ? ]8 *
    *Namaistagueuletoitumepourismoneffetlànamaiho ><*


    ...


    .....

    À savoir que si je me trompe je me prends pas un vent mais la bourrasque du sciècle .w.

___________________________

CROIX DE BOIS
Y a une époque on était rouge au cœur • ouais sans parti mais partisans de l'âme • y a une époque on était bleu des flammes • I live by the river, I live by the river • uniformisées nos éducations • toujours entre le blé et le pognon. • les mômes ne rêvent plus de marcher sur les lunes • ils rêvent de savoir comment s'faire de la thune. • y a une époque les filles avant le poing levé • aujourd'hui c'est plutôt culotte baissée.
--Saez


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mar 2 Aoû - 18:30

    -Oh désolé, Ô grande Melow. Vous devez vous tromper de personne. En tout cas, je vous admire beaucoup, et votre talent en écriture et en graphisme m'épate beaucoup. Je suis enchanté. Mais pourquoi parlez vous d'élans méch...
    - REINE DES FOURMIS SORS DE MON CORPS ! ARGH ! NE DIS PAS CE QUE JE PENSE A MA MERE ! D'ACCORD ? MELOW, LES QUATRE CLANS DE LA GUERRE DES FOURMIS VEULENT NOTRE MORT ! HAN ! ETOILE DE VENTRICULE ME POSSEDE !
    - Un jour je vous aur...
    - Bon, c'est bon osef. Nous vous vaincrons. *enfile son costume élanette*

    C'est pas un moi qui peut séparer deux tarés. Même pas des années. ♥
    Et merci Wawe. x)

Revenir en haut Aller en bas

- Modo' Coco ~ Fana des Chons 8D . ♦
avatar

MES POSTS : 135
CHROMOSOME : Masculin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Coco ♪
•• CLAN & RANG: Guerrier • Astres

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mar 2 Aoû - 18:51

Welc' ! 8D

___________________________

. Patte d'Argent .


Thank's Flammy 8D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mélo'w
Ombre / Nécromant

avatar

MES POSTS : 222
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mélow ou Freak.
•• CLAN & RANG: Ombre / Nécromant

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Mer 3 Aoû - 13:10


    Pour votre santé mentale, je mets ce qui suis en spoiler 8D
    Spoiler:
     

    .. ARHUUUUUM. *mets ses lunettes, costard cravate, air sérieux, bref ZEMEUFAVECQUIONDECONNEPAS*

    Donc je pense que tu sais ce qui te manque - les qualités, les défauts, les descriptions, l'histoire, le kit .. Bon 8D - les codes sont bons - ils te plaisent ? c'est mon idée B[ - bienvenido en la vidaaaaaaa *mur*


___________________________

CROIX DE BOIS
Y a une époque on était rouge au cœur • ouais sans parti mais partisans de l'âme • y a une époque on était bleu des flammes • I live by the river, I live by the river • uniformisées nos éducations • toujours entre le blé et le pognon. • les mômes ne rêvent plus de marcher sur les lunes • ils rêvent de savoir comment s'faire de la thune. • y a une époque les filles avant le poing levé • aujourd'hui c'est plutôt culotte baissée.
--Saez


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MIA
«Each time I close my eyes I see another chain»

avatar

MES POSTS : 310
CHROMOSOME : Masculin Age : 22
Localisation : Entre ciel et océan. ♥

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mia ou Kyo
•• CLAN & RANG: Clan du Néant || Apprenti - Nécromant.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Sam 6 Aoû - 19:36

Bienvenue Nami (;

___________________________

« Where did I go wrong, I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life »
The Fray.



Tiroir à souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

- Modo' Coco ~ Fana des Chons 8D . ♦
avatar

MES POSTS : 135
CHROMOSOME : Masculin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Coco ♪
•• CLAN & RANG: Guerrier • Astres

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Sam 6 Aoû - 20:09

.... Nami je sais pas tu lui as fais quoi à Melow mais ça va pas là ! .w.

___________________________

. Patte d'Argent .


Thank's Flammy 8D

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Dim 7 Aoû - 6:07

Euh Melow .w. Je suis resté inerte devant mon ordi en lisant ce que tu avais écrit .ww. Ça va pas trop, tu veux en parler ? Je suis là tu sais, on a tous besoin un jour de prendre sur soi... Euh essaie de euh te rafraîchir plus souvent et ça devrait aller é__è

Sinon bienvenue Namie ^^
"
Revenir en haut Aller en bas

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Jeu 11 Aoû - 13:42

    \ UP /
    - Manque l'ensemble de la présentation.
    - Manque Kit.

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Ven 26 Aoû - 12:55

    \ UP /
    Dernier Rappel

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Jeu 1 Sep - 13:19

    Je suis VRAIMENT désolée du big retard, je finis dans la journée ! :S
    EDIT : HAN. MELOW. LA MUSIQUE DANS TA SIGNA. <3 Tu sais quoi ? WOUHOU !
Revenir en haut Aller en bas

Mélo'w
Ombre / Nécromant

avatar

MES POSTS : 222
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mélow ou Freak.
•• CLAN & RANG: Ombre / Nécromant

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Jeu 1 Sep - 16:05

    ... Je te hais tu le sais ça ? D8
    Comment tu oses faire des histoires aussi longues aussi prenantes,HEIIIN ?
    Y a tout ce qui faut, de l'humour, de la musique, des références à la culture espagnole ... tu devrais être interdite de RP é__è

    PS : WOUHOU (8)

___________________________

CROIX DE BOIS
Y a une époque on était rouge au cœur • ouais sans parti mais partisans de l'âme • y a une époque on était bleu des flammes • I live by the river, I live by the river • uniformisées nos éducations • toujours entre le blé et le pognon. • les mômes ne rêvent plus de marcher sur les lunes • ils rêvent de savoir comment s'faire de la thune. • y a une époque les filles avant le poing levé • aujourd'hui c'est plutôt culotte baissée.
--Saez


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MIA
«Each time I close my eyes I see another chain»

avatar

MES POSTS : 310
CHROMOSOME : Masculin Age : 22
Localisation : Entre ciel et océan. ♥

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mia ou Kyo
•• CLAN & RANG: Clan du Néant || Apprenti - Nécromant.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Jeu 1 Sep - 19:19

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Franchement, c'est pire qu’intéressant... C'est ABSORBANT. Tellement bien écrit qu'on croirait voir un film. Bravo Nami !

___________________________

« Where did I go wrong, I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life »
The Fray.



Tiroir à souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Jeu 1 Sep - 23:23

    Très jolie histoire. (: Malgré, quelque chose me chicote. Le récit se passe bien en Espagne si je ne me trompe pas? Et elle se termine également dans le même pays? Si c'est le cas, c'est un peu compliqué, puisque les terres de WOH ne se trouveraient pas précisément dans cette nation à ce que je sache. Tu pourrais expliquer, me clarifier? x)
    Bref. Autre que ça, je crois que tu sais ce qu'il te reste à remplir. (:

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Ven 2 Sep - 18:44

Je finis tout demain. Quand au récit, non, il ne se termine pas en Espagne. Tiens, tu peux voir là, 'est l'histoire d'un de ces amis, que j'ai faite pou un copain a moi qui voulait que je lui crée un perso x)
    Péri histoire ;

    * Note au lecteur ; beaucoup de personnages sont inspirés d’héros de plus ou moins grandes littératures. Vous les reconnaîtrez sûrement grâce à leur prénom [ Madeleine, Carmen, Don quichotte, Artagnan etc.], ainsi que de mangas [ Pistol Kay > Renji de Bleach.], ou de gens que je connais. Juste une brève anecdote pour les curieux.(:


    L’EBAUCHE DU REVE
    Parti 1 de l‘histoire.



    Chapitre -1;
    L’ébauche de la vie.


    Cette histoire commence dans les montagnes désertiques du Sud de l’Espagne. Voulez-vous que je sois plus explicite ? Je sais uniquement que ce lieu se trouve dans la Sierra Nevada, assez près de Gilbraltar. C’était un endroit ou l’aménagement humain était tellement difficile que ceux-ci n’y venait guère. Et pourtant, ce site était magnifique. Imaginez vous une vallée dans les montagnes. Une vallée tantôt verdoyante, tantôt désertique. Une vallée d’un ou deux kilomètre carrés, entièrement entourée d’une palissade rocheuse. Celle-ci avait la couleur de l’argile, avec un aspect farineux à cause du Vent qui ne pouvait la nettoyer. Il y avait des centaines, voir des milliers, de petites crevasses cylindriques. Le centre de la vallée ressemblait à une minuscule forêt vierge. En son milieu trônait une tour spectaculaire. Elle était vieille, délabrée, directement creusée dans la pierre par une très vieille civilisation humaine. Sa hauteur était si surnaturelle qu’elle se noyait dans le coton des nuages. Cet édifice miroitait un semblant de mystère, troublée par une drôle de magie. Voilà ou se déroule ce récit, et cet endroit se nomme simplement, le Trafalgar.
    Sa seule connexion avec le monde extérieur était un passage creusé dans la roche. Tout nouveau venu était accueilli vivement par la populace. Surtout lors des six mois du rite. Vous ne comprenez pas de quoi je parle ? Chaque chose en son temps. Aujourd’hui, une nouvelle femelle arrivait. Elle tenait dans sa gueule sa progéniture, une petite boule couleur caramel. Cette chatte avait un pelage chocolat. Elle était robuste et petite, d’une beauté étonnamment farouche. Ses prunelles étaient brunes, sauvages, miroitant d’une espèce de malice. Tout chez elle, de sa carrure au millième de ses poils, tout lui donnait un air de rébellion et de liberté. Alors imaginez-vous lorsqu’elle débarqua, même avec sa marmaille, hors du tunnel, à la vue des dizaines de chats à proximité. De nombreux mâles vinrent à sa rencontre, et elle se contenta de les regarder de manière sauvage et inaccessible, avant de commencer à longer la palissade. Chaque petite grotte longeant la vallée représentait une habitation de félins. La chatte avait l’air d’en rechercher une en particulier. Lorsqu’elle remarqua que son gamin braillait car il avait faim, elle s’impatienta, le mettant à terre et gueulant à un félin passant :

      « - Hé ! Toi ! Tu sais ou c’est la tanière de Misan’ ?
      - Au nord, mi bella, au quartier malfamé. N’y va pas, c’est dangereux.
      - Je vais ou je veux. Merci. »



    La chatte reprit le chaton et continua sa route en silence, se guidant du mieux qu’elle pouvait. La féline connaissait très bien le Trafalgar, mais ses souvenirs étaient abstraits. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas vu le pauvre Misan’. La femelle savait que c’était le seul qui pouvait l’aider. Elle ne pouvait plus continuer ainsi. Il fallait qu’elle s’en débarrasse. Cela l’attristait plus que tout, mais sinon, elle allait mourir folle. La belle s’ôta rapidement tous ces regrets lorsqu’elle arriva devant une grotte très basse exhalant la charogne. Vu sa grandeur, vu sa misère, cela ne pouvait être que chez Misan’. Sans hésitation, la tête haute, elle rentra, malgré les cris de sa progéniture.

      « -Misan’ ? C’est toi ?
      - Carmen ?! Cela fait tellement longtemps ! »


    Un chat vint le voir. Il était noir et blanc, légèrement vieux. Ses yeux étaient d’un jaune pisseux, sans particulière véhémence. Cet être était bouffé par la Galle, la faim, et toutes les immondices qui rendaient ce monde laid. Et pourtant, on pouvait le qualifier de passable, grâce à son étrange charisme. Il contrastait avec Carmen, qui était pleine de santé malgré la misère qui l’animait également.

      « - Misan’, tu peux prendre mon gosse ?
      - Pourquoi donc ? Tu es sa mère ! Et je suis vexé, on se revoit juste pour que tu profites de moi !
      - Avec lui, je n’ai plus l’impression d’être libre. Je n’ai pas envie de m’attacher à lui, et déjà, les sentiments maternels m’encombrent. Tu peux faire ce que tu veux de lui, du moment qu’il vive.
      - Eh bien … Tu n’as pas changée. Et je n’ai jamais pu résister à ton sourire. Bon … Tss … Très bien, quand il serra en âge de chasser, il rejoindra une bande de chatons misérables dans le quartier. Il n’aura pas un confort de vie excellent, pauvre bête, mais tu sais aussi bien que moi qu’il n’y pas a pas de plus belle vie malgré tout … Comment ce nomme t-il ?
      - Il est né libre comme sa mère. Le seul cadeau que je peux lui faire, c’est de choisir son nom. Adieu Misan’. »



    Carmen ne laissa pas le temps à son ami de répondre, lâcha la pauvre bestiole et disparaissant rapidement. Jamais, Ô grand jamais, elle n’avait autant souffert. La femelle laissait tout derrière elle, jouant friande de sa liberté. Ses souvenirs avec Misan’ lui torturaient l’âme. Elle se souvenait des journées passées à voler pour le bien de toute l’équipe, et se partager les proies, à rire tous ensembles malgré leurs airs faméliques. Carmen se fichait du revers négatif de la pauvreté, gardant que le meilleur. Au fur et à mesure qu’elle s’éloignait de la grotte de son ami, son cœur se serrait. Elle devait obligatoirement trouver partir le plus loin possible. Un guérisseur lui avait dit, la féline était condamnée, et elle ne voulait pas que son enfant est à souffrir de la mort de sa mère, ainsi que Misan’. La chatte préférait partir, que ceux qu’elle a aimé se souvienne d’elle comme un être libre et sauvage, et non pas comme une morte.



    Chapitre 0;
    L’ébauche de l‘espoir.


    Une lune et demi s’était écoulée. La boule de poil avait hérité du nom très original de « Chaton ». Misan’ avait en effet fait comme Carmen l’avait demandé, et le mioche s’appellera comme bon lui semble. Après la vie qu’il allait avoir, il fallait mieux qu’il est au moins ce choix. La pauvre bête n’avait pas de famille à qui se rattacher et bien que Misan’ s’était toujours occupé de lui, le vieux avait fait en sorte de garder de la distance pour que la bestiole se fasse facilement à la séparation. Le chat, dans tout les cas, ne pouvait pas s’occuper de lui plus longtemps. Le lait était dur à avoir, et les multiples services qui devait faire pour en posséder le fatiguait. En plus de la viande, cela devenait de la folie. Il s’en sortirait mieux avec d’autres chatons, de futurs amis. Même dans une société de félin, ou l’argent n’existait pas, la pauvreté était là. Comment était-ce possible ? C’était pourtant simple. Cette société vivait d’échange. Si l’on gardait les chatons d’une reine, en échange, il fallait que celle-ci offre quelque chose. C’était pareil pour beaucoup de choses. Chaque félin avait son rôle dans la société, qu’il soit chasseur, « raiddeur », combattant ou mère. Et tout chat ne pouvant pas avoir un de ses rôles à cause de l’âge, ou d’une grave blessure vivait dans la misère. Misan’ lui, avait eu simplement la malchance de naître dans un nid pauvre. Malheureusement, même adulte, la maladie l’avait déjà trop rongée pour qu’il puisse rentrer dans l’équipe de chasse, de combat, ou du Raid. Il espérait secrètement que le mioche lui, arrive à faire quelque chose de sa vie, et ne soit pas obligé de mendier et de voler jusqu’à sa mort.

      « - Hey, chaton. Aujourd’hui, tu te souviens, c’est le jour ou je te jette d’un coup de pieds au c*l de chez moi ! Ça est, t’es grand !
      - GRAH ! Cherais le boss du quartier ! J’viendrais te voir pépé ! J’espère que j’vais me faire des potes ! »



    Misan’ l’avait tellement préparé à ce moment que le mioche l’attendait avec impatience. Il n’avait qu’une lune et demi, et ne se rendait pas compte qu’il se dirigeait vers l’Enfer. Excité comme une puce, le petit animal parti en courrant de la grotte galleuse. Ses petits yeux d’un joli bleu gris scintillaient d’ impatience. Il courrait partout, son pelage caramel exposé au soleil. Celui-ci avait des nuances rousses. Il était mignon comme tout, si on enlevait la crasse sur la belle robe, son corps efflanqué et ses cottes saillantes. Le minet se dépêcha d’aller à l’Allée des Échanges. Le vioc’ lui avait dit que c’est ici qu’il trouverait des bandes de chats.

    Lorsqu’il arriva à l’endroit en question, la queue du minot battait vivement. De nombreux félins protégeaient les proies amenées par l’équipe de chasse. Les chats ayant aidé avait le droit de se servir tant qu’ils n’abusaient pas. Au loin, il vit trois jeunes, le fixant scrupuleusement. Sans hésiter, « chaton » arriva clopin-clopant vers eux. Il y avait un mâle et deux femelles. Le gars était un peu plus âgé que les chattes. Il devait avoir environ trois lunes. Celui-ci était grand et fort pour son âge. Son pelage était d’un roux foncé rappelant presque le rouge, rayé de noir. Ses prunelles lançaient des éclairs, et il avait l’air prêt à protéger les deux femelles. Mais celles-ci semblaient pas du tout agressive. Une d’entre elle avait un pelage d’un beau beige éclatant, avec de belles prunelles azurs. Elle était assez grande pour une femelle. L’autre avait un pelage doré et des prunelles ambrées. La chatonne était au contraire très petites de taille. La seule chose qui unissaient physiquement ses trois bestioles était leurs corps faméliques.

      « -T’as un problème, cloporte ? Lacha le mâle d’un ton brut. »


    « Chaton » le fixa avec de grands yeux. Pourquoi il était méchant ? Il lui avait strictement rien fait ! Il se prenait vraiment pour le roi du monde ! En plus de ne pas être gentil, il était malpoli. La femelle au pelage plus clair éclata de rire, tandis que l’autre regardait le chat au pelage semblable à celui d’un tigre d’un air soucieux. Celui-ci se tourna rapidement vers la plus grande, gardant un air sérieux, avant de considérer à nouveau le petit chat. Celui-ci, un tantinet intimidé, souffla avec innocence :

      « - J’ai pas de problème ! Merci ! Dites … Je suis tout seul … et … je peux être votre ami ? »


    La petite femelle dorée le fixa comme si elle avait en face un clown. Contrairement à son amie, elle resta muette, attendant que le plus âgé décide de tout.

      « - Bah, on est déjà amis, puisqu’on se parle, s’exclama la plus grande chatonne. [/b]C’est quoi ton nom ?
      -Moi c’est … Je suis Blaze !
      S’écria le chaton couleur caramel.»


    Ça y est ! Cela faisait tellement de temps qu’il réfléchissait à son patronyme, et c’était sur le qui-vive que lui était venu l’idéal. Blaze. Flamme en anglais. C’était vraiment beau comme nom. Il avait l’air si fier d’avoir encore une fois prononcé son nom que le chaton semblait totalement débile. Le mâle sourit, c’était un rictus bestial, et aussi très bête. A vrai dire, il ne savait pas du tout ce que voulait dire Blaze. Son anglais était très mauvais, et déjà que sa manière de parler dans sa langue natale était pathétique, il se voyait mal en parler une autre.

      « - Moi c’est Pistol Kay, inutile de vous dire que cela veut rien dire, il avait trouvé son patronyme au hasard, ne se souciant que de sa phonétique, et non pas de son sens. Mais on m’appelle Renji. J’ai trois lunes. La plus grande des deux filles, avec le pelage beige clair et des yeux bleus, c’est Opale. Elle est sympa, tu verras. L’autre, avec le pelage un peu plus doré avec des yeux ambrés ,c’est Nami. Sans commentaire, arhum. Bon. On est huit dans la bande. Chuis pas le plus vieux mais j’ai ma réputation, tu vois. Je vais te faire visiter, les filles, ramenez le lapin que l’on a volé au Squat.
      - Ouais, cracha Nami d‘un ton acerbe. Sa voix devint tout de suite plus aimable lorsqu‘elle s‘adressa à Blaze, restant néanmoins agacée. Enchanté de faire ta connaissance. »


    Les deux femelles tirèrent le lapin en rigolant, jusqu’à disparaître dans la foule. Blaze comprit directement que la plus petite femelle ne s’entendait guère avec Pistol Kay, mais il ne chercha pas en comprendre plus, content d’être avec un autre chaton qui acceptait de le prendre avec lui. Ils défilèrent dans la rue des Échanges, croisant des chats chargés de proies, ou des misérables demandant la charité. Le minot alla même à se demander si plus tard, il ferrait encore partie de cette catégorie, ou si il aurait la chance de rentrer dans une équipe particulière et avoir une famille. Comme si il devinait ses pensées, Renji le coupa dans ses songes :

      « - Tu connais les trois catégories de félins, j’espère ? »


    Sa voix était un tantinet arrogante, mais rien de réellement grave. Blaze le regarda avec des grands yeux. Jamais Misan’ ne lui avait rien apprit quelque chose sur la société, jugeant qu’il devait tout savoir par lui-même, et non pas la théorie d’un vieillard. De son regard inquisiteur, le chat tigré comprit directement que celui-ci n’en savait rien. Après un souffle d’exaspération, il expliqua :

      « - Rah … On est mal barrés si tu sais même pas ça … Bon. En gros, la catégorie la plus basse est faite de chats comme nous. Des misérables quoi. Ils vivent de vols et de quémande. Ensuite, la seconde catégorie est faite de famille comportant au moins un chat faisant partie d’une équipe. Les équipes de chasses alimentent la ville, ils partent par cinquante tout les jours, dans des endroits différents des montagnes. Le lendemain matin, l’allée des échanges est pleine de proies, mais elles sont uniquement là pour les familles de cette catégorie ou de la catégorie supérieure. Pour faire partie de cette catégorie, il faut être rapide et en bonne santé pour faire partie de l’équipe de chasse, puissant et massif pour l’équipe de combat, ou très endurant pour faire partie de l’équipe du Raid. La catégorie supérieure ne concerne que les chats du Trafalgar, l’élite de l’élite. Le festival va bientôt avoir lieu, et je veux être sélectionné ! »


    Blaze avait déjà entendu parler de tout ce petit système. Tout les chasseurs ramenait à la vallée la nourriture. Les membres du Raid se déplaçaient très longuement, même parfois plus d’un an, pour ramener à la cité des matériaux de bipèdes comme le tissue, des écuelles, ou autres drôles d’objets. Les combattants étaient dans le val. C’était une grande fosse ou ils s’affrontaient, à la vue de la population qui avait leur favori. Eux, gérait plus l’animation dans le Trafalgar, en tant de non festival. Oui, tout les trois ans, se déroulait une fête reconnu mondialement par tout les félins, durant plus de six mois. Les meilleurs combattants du monde entier se réunissaient au Trafalgar, avec une équipe de médecine et de guerriers moins qualifiées. Ils étaient au nombre de cinquante au début, et à la fin des sélections, ils en gardaient vingt. Dix amateurs et dix élites, et seulement les cinq premières élites pouvaient dépasser les douze lunes. Ensuite, la bande devait escalader « la Tour Illusoire », et vaincre chaque félin se trouvant à chaque étage, que l‘on nommait dans les légendes populaires les Illuminatis. Hélas, personne n’y est jamais revenu. On raconte que ses chats, sont en réalité des fantômes, dérobant la vie à ceux rentrant dans la tour. Seul un mâle avait survécu, il y a plus de trente ans. Mais il avait disparu sans donner une quelconque explication sur le phénomène de cette tour. Néanmoins, ce festival mystérieux renforçait l’émulation des troupes, beaucoup de chats rêvait d’un jour sortir de la Tour Illusoire triomphant, sous les applaudissement du peuple. De nombreuses légendes expliquent pourquoi l’équipe des vingt guerriers voulant affronter la tour ne revenaient jamais. On raconte qu’un lion fantomatique les dévoreraient, qu’ils se ferraient torturer… Mais jamais personne n’a sut la vérité, qui devait pourtant être bien pire. Blaze rêvait de tenter sa chance un jour. Ce n’était sûrement pas pour les mêmes raisons que celles de Pistol. Le chaton caramel voulait comprendre le véritable mystère, tandis que l’autre voulait sûrement être reconnu pour sortir les siens de la misère.

    ***

      « - Bon, aller, viens, on rentre. »


    Le duo avait erré toute la journée, volant des proies, fuyant les représailles. Blaze aimait bien sa nouvelle vie, bien qu’il était un peu dérouté. Le jeunot tigré assurait parfaitement. C’était la première fois que le chaton avait l’immense fierté de ramener une proie à ses nouveaux amis. Renji, lui, tenait deux souris. Il semblait déçu, ne parlant pas durant tout le retour. Le nouveau ne comprit pas son soudain changement d’humeur. Son guide l’amena dans le « Squat ». C’était une petite grotte basse, plongée dans les ténèbres. La seule lumière venait des rares rayons de lune arrivant à l’intérieur. Lorsqu’ils y pénétrèrent, un torrent de regard glissa sur le petit. Mais la mine froide du chaton tigré les firent tous se dévier. Blaze en profita pour tous les examiner. Il y avait un chaton, de l’âge à Renji, tout joyeux. On lui raconta dans la soirée qu’il s’appelait Ebeno. Tout le monde le trouvait adorable, mais il était goinfre et maladroit. Il y avait ensuite Ash, un jeune chat cendré magnifique, très charismatique, mais avec l’esprit critique fort développé. C’était un des plus intelligents de la bande, et l’ami le plus proche à Pistol Kay. Il y avait ensuite Lust, une femelle de trois lunes sublime, au pelage blanc comme neige. Les deux derniers étaient des infirmes. L’un était aveugle, portant le nom de Blind. L’autre était couché depuis plusieurs jours, agonisant d’une maladie inconnue. Il se nommait Smile, car d’habitude il rigolait tout le temps. Certains le disaient condamnés. Le cœur de Blaze se tordait en voyant toute cette misère. Il comprit pourquoi le chat tigré était anxieux. Les souris qu’ils avaient amenés revenaient au malade. Tout le reste de la bande devait se partager le lapin, et le groupe avait mangé sa part. Croyant que Kay allait ramener plus que trois souris, le stricte nécessaire pour le malade, les deux chats n’avaient pas de quoi manger ce soir.

      « -Bon, cracha Renji avec rancœur et courage. Ce soir, mec, c’est la diète.
      - Non, Nami et Opale vous ont laissé leurs parts avant de partir,
      dit sarcastiquement Ash.
      - Elle sont ou ? Demanda Blaze, curieux.
      - Normalement, Opale est allée chercher de l’eau, comme tout les soirs. Elle est géniale cte fille, elle pense à tout, expliqua Renji. Nami, elle, bah ou est Nami ?!
      - Elle est partie près de la Tour Illusoire pour implorer les médecins de soigner Smile. Elle n’est pas revenue,
      répondit Ash.
      - Ok, cool, dit le chat tigré. Blaze, tu peux aller aider Opale ?
      - Oui, bien sur. »


    On indiqua au nouveau ou se trouvait le ruisseau. L’eau y était boueuse. Le jeunot l’évita avec dégoût, songeant qu’il devrait boire cette chose. Il fut néanmoins très simple de trouver la chatonne. Elle tirait un vieille écuelle de tout ses forces. Elle devait avoir déjà fait beaucoup de chemin avant d’arriver ici. Le novice la rejoint en vitesse, lui faisant un grand sourire qui fut renvoyé. Il l’aida à pousser la gamelle, réjouit que ça aille plus vite à deux. Opale était vraiment une gentille femelle, elle rigolait de toutes ses blagues, mêmes les plus pathétiques. Ils parlèrent de la maladie à Smile. La jeunette craignait que cette histoire finisse mal. Ils se racontèrent également leurs vies. La femelle était née ici, et avait deux petites sœurs. Étant un trop gros poids pour ses parents misérables, elle avait décidé de partir lorsqu’elle dut autonome, un peu comme lui. Elle lui raconta également le passé de toute la troupe. Blind est né aveugle et s’est fait abandonné par sa famille plutôt stable lorsqu’ils l’ont remarqué, c’était le plus âgé de la bande. Ash, lui, vivait jadis dans une famille plutôt aisé, mais il était soumis. Il avait préféré être libre de penser et d’aller ou bon lui semblait à une vie ‘coincée’ et confortable. Smile lui, était le grand frère à Lust, leurs parents les avaient abandonnées lorsqu’ils ont quitté le Trafalgar. Pistol Kay, lui, avait toujours été seul, ne connaissant pas sa famille. La rue était son unique famille, et il se débrouillait tant bien que mal à protéger la troupe. Ebeno lui, n’avait également pas de famille, toute décimée par la maladie, mais il se débrouillait néanmoins très bien. Smile, le meilleur ami à Ebeno, avait également la même histoire, vu que leurs familles habitaient dans la même grotte. Nami, elle, fut élevée par son grand frère, qui est connu aujourd’hui par toute la population pour le seul Misérable ayant rejoint l’élite du Trafalgar. Il l’a abandonné juste après.

      « - Dis, demanda malicieusement Blaze, Pistol Kay craque pas un peu pour toi, non ? Et pourquoi il déteste Nami ?
      - Pfiouu. C’est une longue histoire en fait ! Tu crois qu’il craque pour moi ?! Chais pas ! »


    Le chaton n’eut pas de mal à s’intégrer dans le groupe. Il se lia fort d’amitié avec chacun des membres. Les jours passèrent, Nami ne revint pas. Opale, quand à elle, devint sa plus proche amie. Ils passèrent des journées entières ensemble, accompagnés de Renji et les autres. Même si il avait faim, que Smile se détruisait peu à peu, il était heureux. Très heureux.



    Chapitre 1;
    L’ébauche des larmes.


    Les lunes passèrent. Blaze avait désormais quatre mois et demi. Smile était toujours vivant, mais il n’arrivait plus à bouger et à parler. C’était un beau jour de début de printemps. L’ouverture du festival allait commencer le jour même. De nombreux félins, venus des quatre coins du monde, passaient les sélections. Renji était prêt, fier et fort. Sa volonté était impressionnante. Blaze et Opale voulait aussi participer. A l’aube, ils commencèrent leur entraînement, même si les sélections serraient au crépuscule. Ebeno, lui, ayant maintenant six lunes, allait faire une demande pour intégrer une équipe de Raid. Mais il revint bredouille, le regard pleins de désespoir.

      « - Ils me trouvaient trop maigre et pas assez fort, avait-il dit avec tristesse. »


    Lust avait tenté de le consoler, mais c’était fort impossible. Pistol Kay se décida à aller voler à manger. Pendant son absence, une drôle de visite eut lieu. Il y avait un couple de chat. L’un avait un beau pelage bleuté et des yeux d’améthyste. Il ruisselait de santé, et ses muscles saillants le rendait impressionnant. A ses cotés se tenait une petite femelle d’environ cinq lunes, le regard caramel morne, et son pelage doré éteint. Ash, en la voyant s’approcha d’elle avec un grand sourire niais, pourtant très rare chez lui. Il la serra contre lui, elle se laissa faire, resserrant l’étreinte. Opale arriva, partageant le câlin collectif. Blaze la regarda, ébahi. Comment ce faisait-il que cette traître de Nami, qui les avaient abandonnés, était là ! Et ces deux crétins étaient heureux !

      « - J’ai réussi … Dit-elle. J’ai ramené un médecin … Je vous présente Law. »


    Le jeune mâle s’inclina poliment puis alla voir le malade. Nami, tenant un paquet d’herbe, lui amena et recula. Il resta un bon moment à l’ausculter. Le corps de Smile était immobile, presque flasque. Il se rendait à peine compte que l’on l’examinait. Law fit un soupir de tristesse, puis d’une voix compatie il souffla :

      « - Je suis désolé. Il a attrapé le mal vert, une maladie du nord. Il est condamné. Dites-lui adieu et je l’euthanasie. C’est un miracle que personne soit touché par ce mal à part lui. »


    Des cris de détresses retentirent. C’est à ce moment que Renji rentra, fixant Nami avec courroux avant de se jeter sur elle. Il la traita de peste, de traitre. Celle-ci se défendait bien, mais n’était pas de taille face à une telle pointure. Ash arriva en vitesse, poussant son meilleur ami et protégeant la petite femelle, haletante de rage. Il lui expliqua ce qui se passer. Ebeno, en larme pour le destin de son ami, fut le premier à faire ses adieux. Tout le monde suivit. Lorsque ce fut le tour de Blaze, son cœur se brisa, il se promit de vivre à fond pour lui, de réaliser tout ses rêves. Ensuite, le doc’ revint et lui fit manger des baies. Smile décéda silencieusement, n’ayant pas la force de palabrer sur son sort. Tout le monde contribua à lui faire une belle tombe. Le médecin repartit juste après. Les sélections du Trafalgar allaient commencer. Bien que détruit psychologiquement, ce fus avec espoir que Blaze, Renji, Ash, Nami et Opale se rendirent à celles-ci. Tout se passa d’une vitesse impressionnante. La bataille fut dure. Tout le monde s’affrontait dans la foule. Lorsque vinrent les résultats, le soir-même, le pauvre Blaze était en sang. Il avait combattu comme un malade. C’était le plus jeune des participants.Madeleine, le chef du Trafalgar, non pas pour sa force mais pour sa bonté, s’écria, penché sur le grand roché près de la tour :

    « - Les dix premier participants sélectionnés, sont dans l’ordre … Une pression incalculable anima le jeunot. En plus de l’hémoglobine qui ruisselait sur son visage, il était totalement tendu. Madeleine, le grand chat respecté de tous, laissa durer le suspens avec de commencer. ATLAS ! Tu as été le plus fort tous, il en valait de soi que tu es une légende vivante et que tu mérite ta place. Que ton long voyage soit récompensé par la richesse du périple qui t‘attends. Le dénommé Atlas rugit de fierté. C’était un mâle gris, immense et trapu. Ses muscles maxillaires étaient impressionnants. Il n’avait rien à dire sur cette bête. Les acclamations fusèrent. Il était solidement accompagné de d’autres chats, ayant fait le trajet avec lui jusqu’au Trafalgar. Lorsque l’exaltation fut plus légère, le chef continua. En deuxième, Vega. Ta puissance, ainsi que ta finesse du mouvement est impressionnante. Tu es le premier membre de la troisième catégorie de la ville être arrivé là. Des légères acclamations se firent entendre. Blaze trouva avec difficulté le deuxième membre de l’élite allant rentrer dans la tour. Il était en recul, fixant la tourbe avec un léger sourire, avant de redevenir stoïque. Son pelage était noir d’encre, et ses yeux, deux morceaux d’or incrustés dans les ténèbres. Après mure réflexion, le chaton comprit que c’était le frère à Nami. Mais lui, ruisselait de santé. En troisième position, Noah, l‘œil du faucon. Tu viens de si loin que les lieux que tu as vu nous déroute. Bonne chance. Un chat esseulé remercia le chef en un signe de tête. Il était grand et svelte, d’un beau pelage doré. Ses yeux étaient vifs, jaunes et cernés de noir. Sur son poitrail trônait un crucifix. Il était froid, n’accordant même pas l’ébauche d’un sourire à la foule qui l’acclamait. En quatrième position, Wrath, le faucheur démoniaque. Ta fureur au combat est démentielle. Que tout New York soit avec toi. L’américain fit un grand sourire, remercia tout les chats qui l’entouraient. Il bondissait lestement. La totalité de l’émeute criait son nom. Ce fut officiellement le plus populaire de l’élite. Il était gris, fin et grand, avec deux prunelles d’un bleu opalin. En cinquième place, Évasion, la doctoresse à la beauté de l’ange. Soigne la troupe aussi bien que tu te bats. Une jolie femelle, blanche aux yeux bleus, fort convoités par les mâles, fut applaudit. Bref. Les cinq plus forts de la troupe ont été élus, et également les plus vieux. Je viens maintenant aux quinze derniers. Je vais être plus bref, sinon on en serra encore à demain matin. En sixième place, Ash, je suis ébahi. Tu es si jeune et si fort. Tu serras de taille à rentrer dans la tour illusoire la saison prochaine. Le septième n’est d’autre que Pistol Kay. Le troisième chat de troisième catégorie élu à ce jour. Ta manière de te battre pleine de vigueur fut impressionnante. Félicitation. Blaze fut jaloux de ne pas être à leur place. Il avait l’immense peur de ne pas avoir sa chance au Trafalgar. Parfois, on le qualifiait de vantard, mais il état sûr de s’être démené pus qu’eux. Déjà, des cris courroucés se firent entendre. Pour la population aisée, il était inadmissible que trois misérables rentre dans la Tour Illusoire, alors quatre … En huitième position, Phénix. Ta vitesse et ta grâce sont déroutante. Une vague d’espoir envahi l’âme du chaton. Il restait deux places dans l’élite ! DEUX ! Une était à lui, c’était obligé. Ses prunelles bleutés étaient grandes ouvertes. Il était prêt, oh oui, il était prêt. En neuvième position Trafalgar Law. Tu es un excellent apprenti médecin, un prodige ! J’espère qu’évasion te formera à la perfection. Il fut heureux de savoir que celui qui avait abrégé les souffrances de Smile avec bonté fut élu. Mais il ne restait plus qu’une place. Une seule. Une seule pour faire partie de l’élite. Et elle revenait à … Et le dixième … Encore un chat misérable ! C’EST DU JAMAIS VU ! C’est … Opale ! Une femelle s’étant battue avec grâce. Félicitation à toi, petite !


Blaze était détruit. Il était très heureux pour ses amis. Mais il aurait aimé être avec eux. C’était son rêve de monter la Tour Illusoire. Pourquoi il n’avait pas réussis tandis qu’il s’était donné à fond ? Pourquoi ! Le jeunot resta digne, félicitant ses amis qui étaient visiblement fier. Madeleine coupa néanmoins les bourraques amicales, s’écriant :

    « - Les gens ! Vous avez oublié qu’ils restent dix participants amateurs. Parmi eux se trouvent Ryan, Nami et Follow en apprentis médecins et en apprentis combattants Lucky, Artagnan, Don Quichotte, Juan, Lilas, Blaze et Inconnu. Félicitation à eux. »


On me félicita. J’étais heureux. J’avais enfin la chance de pouvoir vivre quelque chose d’unique. Sous les acclamations du peuple, nous puisâmes passer par la crevasse menant au rez de chaussé de la tour, le sourire béant et les rêves plein la tête.

L’EBAUCHE DU REVE
Parti 1 de l‘histoire.



Chapitre 2;
L’ébauche de la détermination.



Gris, vieux, poussiéreux et spacieux, voilà en quoi on pouvait résumer le rez-de-chaussée de la tour illusoire. La lumière perçait quelques crevasses, créant un faisceau blanchâtre du à cause de l’air opaque. D’immenses colonnes soutenaient un mur de pierre, ornés de signes mystiques. On pouvait reconnaître un chaton, abandonné dans un torrent, dont le relief des vagues étaient étonnement bien faites. C’était tellement réaliste que je compatissais pour cette pauvre bête en détresse, dont sa mort était quasiment certaine. Mon cœur se noua, et je descendis en vitesse mon regard de ce bas-reliefs, me concentrant sur les vitraux brisés, laissant passer une lumière sanglante. A part cela, dans cette vaste pièce, il n’y avait rien. Même pas d’accès au premier étage. Je ne comprenais pas comment on allait accéder y en tant venu sans passer par un potentiel escalier. M’enfin. Le maire nous donnera bien la réponse plus tard. Je me suis contenté de fixer la troupe, tout heureux, se promenant dans le moindre mètre carré du rez-de-chaussée. Opale bougeait, bondissait, rigolaient sans arrêt. Pistol Kay se fondait dans la masse, souriant face à ce qu’il rêvait depuis toujours. Ash, lui, discutait avec des élites. Il allait sûrement recevoir un entraînement digne de ce nom, tandis que le mien serait sûrement moins riche. Je fus intérieurement jaloux, mais je n’avais personne à mes cotés pour me lâcher. Je rejoins la masse en silence, mine de rien. Lorsque j’arrivai, Atlas, le grand chat, parlait.

    « Bon c’est pas que je veux faire le rabat-joie, mais on a du travail les enfants ! Il faut qu’on soit l’équipe la plus forte du siècle ! Coté médecine … Bon, je suppose que mademoiselle Evasion, également la plus prestigieuse doctoresse connu à ce jour encore vivante, va prendre en charge Ryan, Nami et Follow, et que le prodige Law qui pourra toujours apprendre d’elle. Coté combattant, dispatchons-nous les novices, les vieux.. »



Noah s’approcha, me regardant méticuleusement. Il me fit un léger sourire cynique, et je lui rendis. Rapidement, il se tourna pour regarder les autres novices, les examinant chacun leur tour. Puis d’une voix à la voix sèche et arrogante, il dit :

    « - Je prends Phénix, en unique apprenti de l’élite, ensuite, en novice normal, je m’occuperai d’Inconnu et Blaze. »



Rapidement, Follow, Ryan, Nami et Law partirent avec Evasion un peu plus loin pour discuter. Rapidement, les groupes se formèrent. Juan, Artagnan et Lilas partirent avec le grand Atlas. J’étais également jaloux d’eux, mais j’avais le pressentiment que mon mentor cachait bien sa puissance. Aizen, Ash et Pistol Kay partirent avec Wrath. Et pour finir, Opale, Luchy et Don Quichotte s’en allèrent avec Vega. Les équipes étaient formées. J’avais peur de ne pas m’entendre avec Phénix, Inconnu et même Noah. D’un grognement désagréable, celui-ci nous demanda de le suivre dans un coin. Je remarquai avec tristesse que j’étais le plus jeune. Phénix avait bien huit mois, et Inconnu six. Celui-ci semblait maladif, il ne parlait jamais, et semblait dans la lune. Noah rompit le silence de la troupe d’une voix lasse et arrogante :

« Bon, les jeunes, je suppose que vous êtes conscient que vous allez en baver. »

Oh oui, je l’étais.

***
Chapitre 4 ; Partie II.
Blaze, le 20 Juin.

Hello ! Je sais pas si vous vous souvenez de moi [ j‘espère que oui, sinon c‘est grave. /VLAN/ ], c’est Blaze. Hm, hm. Le contenue de mon entraînement était évidemment trop long pour qu’il soit mit à écrit. Je me suis finalement adapté à la vie en société avec ces dix-neuf personnes caractérielles. Noah, mon mentor, m’a plus qu’impressionné. Il a une finesse de combat incroyable. J’avais bien cru que je le dépasserai un jour, mais à ma plus grande peine, que neni ! Mais chuis sûr de mieux me débrouiller qu’Inconnu. Le pauvre est un gros peureux, et parade tellement qu’il s’épuise et se dérobe. Par contre, Phénix, l’entraînement l’a rendu impressionnant. Il a désormais onze lunes et des poussières, et il arrive à rivaliser avec notre mentor plus d’une minute. Pour le moment, mon record est que de vingt secondes, mais Noah dit que c’est pas mal. Mouais. Perso’, je le crois pas trop. Mais bon, c’est vrai qu’il est vachement balèze quoi. Je sais pas si ça a à voir avec le crucifix de sang qu’il a sur le poitrail. Il a l’air d’avoir un lourd passé, mais jamais il n’en parle. En tout cas, lorsqu’il m’a montré la vitesse en laquelle il est capable de transpercer le cœur de quelqu’un, j’étais ébahi ! Heureusement, il ne la pas véritablement fait, mais même mes yeux ont eu du mal à sa suivre sa patte quoi ! Bref, en gros, je suis super fier de nous ! Je suis sûr que nous arriverons à la dixième tour. Mais j’ai peur, je l’avoue. Ha ! Bref ! Changeons de sujet ! Je vous ais pas parlé des autres. Rah ! Quel égoïste je fais ! Scusez-moi, j’men charge tout de suite ! Alors commençons par la chère Opale ! Eh bien figurez-vous qu’elle est forte pour une fille. La dernière fois qu’on s’est battu, elle m’a bien amoché. Après, j’ai réussis à reprendre le dessus hein, c’est pas que j’suis sexiste ou autre, mais je fais presque le double de sa taille ! Mais son mentor, alias le frère à Nami, était très fier d’elle. Je crois même qu’il est tombé sous son charme, après c’est qu’une hypothèse ! Ensuite, hm … Ash ! L’autre jour, il s’est battu avec Pistol Kay, et c’était pas pour rire. Ils sont devenus des élites, vraiment. J’en suis vraiment jaloux. Mais Ash a perdu toute son humilité. Son orgueil est immense. Il s’est disputé également avec Nami. Les deux ne veulent plus lui parler. Opale, elle, vient souvent lui tenir compagnie, histoire qu’il ne s’éloigne pas trop de la troupe, mais elle dit que son mentor a eut une très mauvaise influence sur lui. Aizen, l’autre novice à Wrath, le mentor à Renji et Ash, est très ami avec Trafalgar. Je ne l’ai jamais vu se battre, mais on raconte qu’il est plus que fort. Parfois je vois Ebeno, mais c’est très rare, il vient nous rendre visite. Il a perdu le sourire depuis la mort de Smile, et ses plaisanteries sont beaucoup plus fades. Néanmoins, il essaye de s’en sortir, et protége le reste de la bande qui n’est pas au Trafalgar avec nous. Sinon, eh bien, rien de vraiment particulier. Enfin, c’est déjà pas mal, non ? Nous attendons tous avec impatience le grand jour, qui n’est d’autre que demain.




Chapitre 3;
L’ébauche de la mort.


    « Haha ! Rigola le chef du Trafalgar. Je vous avais bien eu en cachant l’escalier par des branchages à l’extérieur de la tour ! Bon, eh bien, chat du Trafalgar, comme le veux la tradition, vous allez partir, mais avant tout, quelques mentors ont décidés que leur apprentis changeraient légèrement de nom pour montrer leur progrès, sauf si leurs patronymes sont déjà composés. Alors, si je me souviens bien, il y a … Ash, qui sous le choix de Wrath, s’appellera Iyami, sarcasme en japonais. Ensuite, il y a Law, qui deviendra Trafalgar Law, car il s’est très imprégné de ce lieu dont il n’est pas originaire. Don Quichotte, aujourd’hui, se nommera Kichigai, pour sa fol.. Son excentricité. Juan, Encanto, histoire de marquer le coup. Opale, Anaxios, car tu te dévalorises tout le temps et que Vega voulait de faire une blagounette. Lilas, Tristeza, car tu as perdu ta joie pour laisser la nostalgie prendre le dessus. Blaze, tu es aujourd’hui Blaze Justice, car il parait que ta plus grande qualité est ton sens de la justice. Et pour finir, Evasion, la belle doctoresse a convenu que ses petits apprentis garderaient leurs noms par respect, sauf Follow qui devient Nova car elle préfère les prénoms choux. Hi hi ! Bon allez, au Nom du Trafalgar tout entier, je déclare pour vous pouvez monter au premier étage ! »


BLAZE JUSTICE ! C’était vraiment trop classe ! J’étais tellement heureux que mes pattes bougeaient seules. Sous un torrent d’applaudissement, nous montèrent l’escalier en vitesse. Je faisais un sourire tellement débile qu’Opale, enfin Anaxios, me le fit remarquer. Je me suis contenté de rire avant de continuer la route. Nous arrivâmes en face d’une petite cavité. Atlas nous regarda avec paternalisme, avant de souffler d’une voix basse de se taire. Ensuite, nous rentrâmes chacun notre tour dans cette pièce. Elle était totalement noire, et tel une ombre chinoise, se découpait la silhouette d’un petit félin au loin, patientant sans dire mot. J’allais demander si je pouvais me charger du dixième, mais ma fierté m’en empêcha. Je voulais affronter le plus puissant, donc le premier ‘illuminati‘, rôdant dans le dixième étage de la tour. Mais je savais que viendrais mon tour bientôt. Mais je ne voulais pas combattre le plus nul quoi. Après, les autres me trouveraient une blessure quelconque et me diraient de ne plus combattre. Pas question ! Je voulais prouver ma valeur ! Sortir triomphant de la tour avec plein de mérite ! Ne plus être un misérable et empêcher tout mes amis de finir comme Smile…

    « Très bien, articula Wrath d’une voix très basse. Avec Kichigai, Tristeza, Lucky et Artagnan, je m’occupe de lui là bas. Je vais m’en charger seul, mais ils seront là, au cas ou. Montez. »


Toute la troupe monta l’autre escalier, à coté de l’autre mais cette fois à l’intérieur de la tour. Je commençais à avoir la pression, et je sentais l’odeur de la peur de beaucoup de gens. Mais je ne pouvais rien dire, il fallait que l’on soit discrets. Nous étions que seize maintenant, et je n’avais pas envi de perdre quelqu’un pour un simple manque de concentration. Cette idée, d’ailleurs m’horrifia, et je me mis à me dépêcher de rejoindre la troupe qui avait prit de l’avance sur moi. Evasion, Trafalgar Law, Nova, Ryan et Nami tenaient des paquets d’herbes impressionnants, si bien qu’ils semblaient presque déjà épuisés par leur poids. Une fois que nous avons atteint le second étage, je vis que celui-ci était encore plus sombre. Vega attendit une flopée de seconde avant de prononcer d’une voix perplexe :

    « Dites. Comment cela se fait-il que cela fasse trente ans que les mêmes chats sont dans cette tour ? Croyez-vous qu’il serrait possible que ces chats soient des spectres capables de tuer ?
    - Hm … Et bien …
    hésita Atlas.
    - Je vais rester là. Je sais me battre. Ryan, Juan et Nova resteront à mes cotés. On va battre le chat qui se cache à cet étage et attendre Wrath et les autres et soigner les blessés potentiels, coupa Evasion, dont l’angoisse due aux paroles de Vega se firent ressentir.
    - Très bien, souffla le frère à Nami d’un ton résigné. Nous montons. »


Le stress en ascension, nous montâmes au troisième étage. Celui-ci était sombre, mais pas autant que le dernier. Un épais tapis de débris qui craquelait me blessait les pattes. Je sentais tout de suite que la tâche allait être plus dure. Trafalgar Law grimaça, mais ses prunelles améthystes, mises en valeur par son pelage bleuté, indiquaient plus du pacifisme. Je sentais que ça allait être mon tour. Et le hasard était de mon avis.

    « Blaze, souffla Noah. Tu es très fort. Je pense que tu peux rester dans cet étage avec Iyami et Nami, après avoir vaincu la bête, vous descendez d’un étage rejoindre Evasion et vous remontez avec nous, ok ? Jte fais confiance gars, restez soudés et ensemble.. »


Nous acquiesçâmes. Ils montèrent, sans nous.
Tout se passa tellement vite.
Une ombre gigantesque surgit. J’eus le temps de voir un filet de sang éclabousser mon visage. J’entendis le cris de Nami. J’avais encore le temps d’appeler à l’aide, d’ici, Noah m’entendrait. Mais je voulais mon heure de gloire. Je voulais battre ce chat mystérieux seul. J’en voulais trop. J’ai couru, chargeant de toutes mes forces cette mystérieuse ombre. Je n’écoutais pas les pleurs de Nami, ses « N’Y VAS PAS ! », je n’entendais que mon cœur battre la chamade. J’allais sauver les miens de la misère. J’allais battre seul le septième chat le plus fort du monde, puis monter, encore et encore. Car je voulais la gloire pour les miens. Je voulais qu’en sortant de la tour Illusoire, on puisse tous manger à notre faim, que je puisse regarder Misan‘ fièrement. Je voulais la lune.
Et j’ai eu …
J’ai senti une griffe traverser ma gorge.
Et j’ai eu …
J’ai vu mon sang gicler au sol.
Et j’ai eu …
Rien.



Epilogue;
L’ébauche d‘un avenir.


    « Eh Oh ! Blaze Justice ! Réveille toi ! Cria dans mes oreilles Anaxios. »


J’ouvris mes paupières doucement, découvrant peu à peu que je me situais dans une tanière. Une lumière blafarde l’éclairait. Je sentais l’air pur, dehors, l’agitation des chats. J’étais au Trafalgar. J’étais vivant. Je n’arrivais pas à y croire. C’était magnifique ! Le fait d’être autant mal en point m’a fait réfléchir sur mes priorités. Du moment que mes amis étaient vivants, que l’on était solidaires, peu importait que l’on mange à notre faim. Nous étions heureux ainsi. Je ne comprenais pas comment j’avais pu tant changer d’opinion en frôlant simplement la mort. Je fis un sourire rien qu’en voyant le visage d’Opale, enfin Anaxios, me regarder avec beaucoup de bonheur. J’étais rassuré. Les miens étaient encore là.

    « On est vivants ..? Soufflai-je d’une voix rauque. »


Opale me fixaavec tristesse. Ses yeux faillirent se perler de larmes, mais elle les retint. Et d’une voix cette voix-ci empreinte de nostalgie, elle déclara :

    « Ils sont tous morts, Blaze. Tous. Sauf Trafalgar, Nami, nous, et … Renji qui est au bord de la mort … Iyami a voulu sauver Nami. Noah a voulu venir te sauver et a déplacé Iyami, Nami et toi en bas, ou Evasion vous a apporté les derniers soins avant de mourir face au huitième illuminati, soit le chat du deuxième étage. Noah est ensuite remonté et est mort au huitième étage. Les autres sont morts avant. Renji est arrivé au neuvième, mais s’est fait battre là. Trafalgar Law, son escorte qui le soignait, a fini par monté seul. Et il est revenu totalement différent, avec un nouveau pelage blanc moucheté de noir et des yeux sombres. Il ne veut pas parler de ce qu’il a vu, comme nous il a mal, et doit partir bientôt…
    - Non … C’est pas possible … Pas eux … Non … Law … Ou vas t-il …?
    - Il rentre chez lui, loin, dans quatre drôles de clans…
    - Je pars avec lui, je … Je peux pas vivre ici, je n’y sens plus ma place …
    - Blaze … »


Mon cœur se serra. J’étais censé être presque adulte, j’avais sept lunes et demi. Et pourtant, j’étais entrain de pleurer. C’était une triste preuve de l’existence de mes sentiments. Je ne comprenais rien, j’avais mal. Je voulais partir d’ici, oublier l’endroit ou j’ai tant perdu. Un mâle arriva, il était blanc, moucheté de noir. Il me fixa avec un léger sourire. A coté de lui se trouvait Nami, les yeux creusés à cause de toutes les larmes versées. Je remarquai rapidement que près de moi se trouvait une masse rousse foncée, rayée de noir. Ses cotes bougeaient faiblement. Trafalgar Law arriva, totalement changé. Seul ses expressions faciales me certifiait que c’était lui. Je lui fis un sourire maladif. Je ne saurais dire si j’avais aussi mal physiquement que psychologiquement

    « - Blaze Justice, tu t’es un peu abîmé par hasard ? souffla-t-il avec sarcasme, mais avec un brin de tristesse. Je suis venu te dire au revoir. Je rejoins mes terres.
    - Non. Je t’accompagne,
    dis-je. »


Je me levai avec difficulté, mais une fois sur mes quatre pattes, je me sentais mieux. Je lui fis un sourire malicieux. Désormais, il ne me restais plus qu’à vivre pour tout mes amis morts au combat. Et un nouvel horizon féliciterai la tâche.

    « Vous venez aussi ? Demanda Trafalgar Law à Anaxios et à Nami.
    - Non, souffla Nami. Pas sans lui… »


Son regard se tourna vers Renji. Je compris qu’après ces évènements, elle s’était réconciliée psychologiquement avec le mâle. Je souris faiblement, avant que Opale, enfin Anaxios ( je m’y ferrais jamais ) réponde d’une voix douce :

    « Je ne viens pas, du moins pas tout de suite. Je pars voyager, visiter ce monde qui a l’air sublime. Peu être qu’un jour, on se reverra …
    - A plus alors les gens !
    Dis-je d’un ton qui se voulait enjoué avant de partir, le cœur serré. »


Nous partîmes du Trafalgar en silence. Je laissais tout derrière moi. Mais à jamais je me souviendrais de tout ces chats qui m’ont apporté leur soutient. Je pensais à Iyami, qui malgré les disputes à sauvé son amie, à Noah, qui malgré sa froideur, m’a sauvé la vie. Tout ses autres chats défunts. Je n’avais pas le temps d’assister à leur enterrement, ni de voir le vieux Misan’. Mais je penserais toujours à eux. J’effaçais mes larmes, je me dirigeai vers un monde nouveau. Un lieu qui m‘attendait. Je me fis la promesse de revoir Opa.. Anaxios un jour, ainsi que Nami et mon ami Pistol Kay. Je priai pour qu’il s’en sorte. Pour que tout les autres chats rejoignent les cieux du Trafalgar. J’espérai qu’un jour, Law me dévoile la vérité sur ce mystérieux dernier étage. Me révelera-t-on se qu’il s’est vraiment passé dans la tour ? Vers ou j’allais vraiment ? Y aurais-je ma place ? Pourrais-je aider les autres et défendre les miens ? Tant de question. Mais après tout, moi…
J’avais toute ma vie pour trouver leurs réponses.


Revenir en haut Aller en bas

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Dim 4 Sep - 2:10

    Je comprends mieux à présent. (:

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   Sam 17 Sep - 13:54

    Tu es restée trop longtemps inactive. Ta présentation sera mise à la corbeille, tu auras par la suite jusqu'au 30 septembre pour montrer le moindre signe de vie. Si rien ne se passe d'ici là, ton compte sera supprimé.

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuage Temporel ; Let's Hope. ○ Clan du Néant. | MANQUE L'ENSEMBLE + KIT / Dernier Rappel |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les présentations inachevées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit