AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




MES POSTS : 3
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Pseudo
•• CLAN & RANG:

MessageSujet: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Dim 15 Jan - 20:44

From the start

DEVISE DE VOTRE FÉLIN

  • Nom du personnage: Princesse du Silence
  • Âge ( en lunes ou en années ) :25 lunes
  • Clan & Rang :Bien consulter ce sujet avant de poster. Astre ~ Guerrière
  • Mâle ou femelle ? Femelle
  • Famille ? A-t-il déjà des membres de sa famille sur le forum ? Facultatif. Non ~
  • Autre chose à préciser ?
//
Who have I maked ?

Physique
Remplacez ce texte explicatif par la description physique de votre personnage. Tâchez d'user de réalisme : votre personnage ne peut décemment pas être une perfection. Sept ligne minimum


Psychologique
Remplacez ce texte explicatif par la description psychologique de votre personnage. Tâchez d'user de réalisme : votre personnage ne peut décemment pas être une perfection. Sept lignes minimum


Qualités :
    → Téméraire
    → Plutôt Loyale
    → Calculatrice
    → N'a rien à perdre
    → Discrète
Défauts :
    → Égoïste
    → Manipulatrice ratée
    → Est habité par une certaine folie
    → Rancunière
    → Orgueilleuse


Story of Life

Ce que vit Petit Silence pour la premiere fois, et comment elle regretta a jamais d’avoir ouvert les yeux.

De ce matin, il ne lui reste qu’un gout amer. Une note désagréable dans la bouche, à chaque fois qu’elle se rappelle. Elle ne s’en souvient pas très bien, mais cette image, sa première image, restera gravé dans son esprit durant sa vie entière. Elle était jeune. Pas plus d’une semaine qu’elle respirait l’air glaciale de l’hiver se muant en printemps. Pas plus d’une semaine qu’elle était offerte au froid et à la pluie, à la vie. Dans ce buisson de ronce où la chaleur était bien loin de celle que lui procurait sa mère, il faisait si sombre, le silence était oppressant, et pas même un ronronnement ne perçait le silence. Étrange, quand on sait qu’il y avait là une jeune mère et sa première portée. Mais ceci dit, elle savait bien que quelque chose clochait. Jamais, durant les premiers jours de sa vie, elle n’avait reçu un geste d’affection. Et même sans la voir, elle devinait bien que sa mère n’était qu’une coquille qu’on aurait brisée.

Quand il est entré, pas un bruit ne lui a fait deviner sa présence. Et comme son odeur était déjà familière à son nez de chaton, elle n’avait pas discerné son arrivée. Elle a juste senti la chaleur quitter le flanc maigre contre lequel elle était blottit. Ça l’avait un peu inquiété, surtout quand le froid avait commencé à l’envelopper. Et puis sans s’en rendre compte, dans la panique, elle a été aveuglée. Aveuglé lorsque ses paupières se sont soulevée pour la première fois. D’instinct, elle a enfuit son visage dans la fourrure de sa mère pour se protéger de la lumières. Elle a cillé de longues secondes, incapable de s’accoutumer aux rayons qui dardaient le sol de la pouponnière. En quand enfin elle a pu observer la scène plus aisément, elle n’eut plus que l’envie d’être aveugle.

Il était assis, le dos courbé. C’était un chat d’une extrême laideur, au du moins c’est ce qu’elle pense. On pourrait penser que sa haine a altéré ses souvenirs. En tout cas, elle se souvient de sa fourrure crasseuse, grise pâle et tigrée. Son regard était affreusement opaque, touché par la cataracte. Il n’était pourtant pas encore aveugle. Du moins pas totalement. Borgne plutôt. Son oreille gauche était déchirée, et la droite avait presque été arrachée. Du reste, on devinait tout de même les vestiges d’une glorieuse beauté, il y a de cela des lunes. Le pire. Ce qui le rendait plus hideux encore, c’était les crocs, découverts pour une babine déchirée. Des crocs colorés par la salive devenue rouge. Aussi rouge que le liquide poisseux qui s’insinuait dans la mousse, au sol, tel un serpent silencieux et fugace.

C’était celui qu’avait aimé sa mère. Celui qui l’avait engendré. Celui qu’elle haïssait le plus dans ce monde qu’il avait quitté depuis longtemps maintenant. Un père à l’esprit instable et au jugement altéré. Un père qui l’avait privé de la première personne qu’elle avait aimé. Sa mère. Et c’était son sang, qui coulait, imprégnant la mousse. Lui, il ne l’a même pas regardé. D’ailleurs, il ne l’a pas vu. Le chat borgne était bien trop occupé à replonger ses crocs dans les gorges ouvertes dans son ancienne compagne. Il ne s’est même pas dérangé quand l’amant de la défunte est entré dans le buisson.

Il a mis quelques instants à réaliser. Ce chat penché sur sa compagne gisant dans son sang. Le chaton qu’il avait reconnu comme sa fille pour assurer son bonheur, les yeux écarquillés. Et puis il a poussé un cri terrible ou se mêlait haine et douleur à la fois. L’autre a à peine levé les yeux, haussé les sourcils. Il a relevé la tête avec une lenteur provocante, et a léché ses babines déformé par un rictus. Le guerrier stupéfait, a bandé ses muscles et lui a sauté dessus. Ils se sont déchirés pendant de longues minutes, sous les yeux innocents de la petite chatte. Elle n’a pas bronché, elle n’a pas dit un mot. Elle a juste regardé, emmagasiné tout ce qu’elle pouvait. Ce n’est que plus tard qu’elle a compris ce qu’il s’était déroulé sous ses yeux, mais elle a réalisé que sa mère n’était plus là, au moment où son père génétique s’est écroulé et piaillant. Il a fermé les yeux, juste quelques secondes. L’autre, persuadé de l’avoir tué, s’est reculé, juste assez pour permettre à l’assassin de se relever d’un bond, et prendre la fuite en claudiquant.

Il s’est effondré. Il n’était pas blessé, ou du moins superficiellement. Mais son cœur saignait. Il souffrait tel un martyr. Il aurait bien pu se laisser mourir ici, contre sa compagne. Mais le sort en a voulu autrement. Elle en a voulue autrement. Elle qui a poussé un miaulement si pitoyable, qu’il aurait interpelé un rocher. Le mâle a secoué la tête, et a poussé un signal d’alerte, incapable de se lever. D’autre chat son apparut, abasourdie par la scène. Et elle, pour la première fois, elle a versé des larmes.

Comment Nuage du Silence fit la connaissance de Nuage Marin.



Nuage du Silence. Elle aimait beaucoup ce nom. Elle passait souvent de long instant à le répéter en chuchotant. Elle trouvait ça très beau, très doux, même si elle n’en comprenait pas vraiment le sens. Elle savait ce qu’était le silence, mais elle ne faisait pas la liaison avec sa propre timidité, sa pure innocence à la candeur intacte. Elle avait de bien douces mœurs, digne d’un chaton. Pour elle, jouer avec les plus jeune fait partie de l’activité indispensable, la seconde étant d’écouter les histoires farfelues des anciens, et la dernière d’avoir le plaisir de s’esclaffer sur les positions indispensable à la chasse, enseignées par son mentor. On aurait pu la croire nigaude, mais tout cela ne faisait partie que de sa timidité. D’ailleurs, ces singulières habitudes changèrent du jour où elle fit sa connaissance

Elle était seule au milieu de la forêt. Un lieu désormais familier et rassurant. Apaisant et calme, elle aimait se perdre entre les arbres, comme dans ses pensées. La beauté de l’automne qui couvrait alors le paysage, refermant lentement des griffes glaciales sur les félins.
Ce matin, elle avait échappé aux tâches habituelles confiées aux apprentis. Elle n’avait pas envie de passer une aussi belle journée bloquée au camp. Elle ne s’attendait pas à croiser quelqu’un ici, dans cet endroit si reculé, loin de tous les terrains de chasse. Un endroit privilégié, qu’elle croyait être la seule à connaitre. Aussi fut-elle presque affolé, de le voir émerger des frondes.

Nuage Marin, un apprenti de deux lunes son ainé. Un jeune mâle brave et un peu dissipé, beau parleur et charmeur. Il s’est approché lentement, sans la quitter des yeux, un sourire au coin des babine. Sans se départir de son calme, elle a reculé un peu, le poil hérissé, effaré de le trouver là. Elle ne l’appréciait pas spécialement. Du moins, elle ne le connaissait pas beaucoup. Lui, il a fait un pas de plus, s’est arrêté presque à une moustache d’elle. Son regarde, semblable à deux grosses noisettes pétillante, s’est plongé dans le sien. Son souffle chaud caressait le cou de la jeune chatte. Il baissa la tête, semblant s’incliner, lui a touché l’épaule du bout de la patte avec affection.

Stupéfaite, elle n’a pas réagi. Elle s’est contentée de fuir son regard, les oreilles à demi plaquées sur son crâne. Mais quelque chose brûlait en elle. Une douce chaleur provenant de son estomac.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? A-t-elle demandé de sa voix suraiguë.
-Je t’ai suivi. »


Elle a encore reculé, troublé. Elle tremblait presque, ne savait plus quoi répondre.

« Pou…pourquoi ?
-Parce que… »


Son ton était d’une telle désinvolture, presque insolente, et infiniment douce à la fois. Nuage du Silence était agacé, et sa queue battait la cadence du chant d’un geai. Ce chat était réellement un impertinent, mais elle ne parvenait pas à refouler le sentiment qui la possédait.
Pendant un instant, elle s’est sentie happée par un tourbillon d’effrois, de bonheur et d’incompréhension mêlée. Il l’a invité à marcher le long d’un ruisseau. Elle a un peu hésité, mais a fini par le suivre d’un pas lent. Un lourd silence s’est installé entre eux, à peine brisé par les craquements du bois et le souffle du vent.

C’était ici un endroit qui ressemblait au paradis terrestre. Là où tout était beau et coloré. Du moins c’est ce qu’a pensé Nuage du Silence ce jour-là. Nuage Marin avait fait battre son cœur un ces quelques mots.

« Tu sais, moi je t’aime. »

Il avait sorti ceci comme ça, sans qu’elle s’y attende. Elle a bien cru défaillir. D’autant plus quand il s’est arrêter et à plaqué sa truffe contre la sienne. Comment devait-elle réagir ? Que faire ? Elle s’est laissée effleuré et s’est mise à frissonner sous le contact. Elle ne se souvenait pas avoir senti son cœur battre aussi fort. Jamais. Mais c’était loin d’être désagréable, juste étrange. Une bien étrange sensation. Un mélange d’exaltation et de doute. Elle a fermé les yeux, un long moment. Elle a cessé de bouger, comme statufiée.

« Moi aussi, je t’aime. »

Depuis que ces deux chat se sont rencontré, plus rien, en la jeune apprentie, ne suggérait la candeur qui l’habitait auparavant. Elle était presque devenue insolente. Il s’avéra bien vite que Nuage Marin, avait une bien mauvaise influence sur elle.

Comment Nuage du Silence fit la plus grosse erreur de sa vie, et comment tout ce qui lui restait lui fut enlevé.



Si les battements d’un cœur amoureux sont des plus doux, ceux d’un cœur frappé d’effroi ne sont qu’un présage terrible pour d’autres terribles évènements. C’est ce que sentit Nuage du Silence ce jour-là, quand en se levant, elle prit conscience qu’elle avait fait la pire erreur de sa vie, et qu’elle allait bientôt en payer les conséquences. Alors âgée de huit lunes, elle avait tout d’un petit bout de chatte, bien qu’elle est encore les forme d’un chaton. Pourtant, son ventre était anormalement bombé.

Gagnée par la panique, elle a passé de long jour à tourner en rond. Incapable d’en parler à qui que ce soit, pas même à Nuage Marin. Une apprentie ne pouvait pas avoir des chatons, cela mettrait en péril son apprentissage, en plus de sa vie. Toutefois, à mesure que les jours s’écoulait, il ne faisait plus aucun doute que la jeune chatte était pleine. Certain guerrier ont même commencé à la regarder de travers, sans jamais rien dire. L’honneur et la fierté de la chatte fondait à vue d’œil. Elle n’osait plus se montrer aux autres tant elle avait honte, et peur.
Mais un jour, ou la personne à qui elle tenait le plus au monde, la déçu comme jamais elle ne l’avait été.

Un soir, alors qu’elle s’appétait à rentrer ce coucher, elle fut convoquée d’urgence dans la tanière de son chef. Il l’attendait, droit comme un chêne, cerné par la guérisseuse et Nuage Marin. Leurs regards étaient sérieux et dure. Quand à celui de Nuage Marin, il semblait délibérément fixer un point derrière l’épaule de la jeune chatte. Son regard, celui qui autrefois la rendait si heureuse, ne lui inspirait à présent que dégout et terreur.

Ils ont parlé longtemps. Elle n’a pas écouté. Elle a cessé d’entendre dès qu’elle a compris. Elle n’était pas en âge de donner naissance à des chatons. Par conséquent, elle ne pouvait garder ses petits. Cela lui faisait d’autant plus mal que Nuage Marin l’avait trahit. Ce monde si parfait se mit à tournoyer autour de la jeune chatte. Elle avait l’impression de tomber dans les nuages, les griffes plantées dans le sol meuble. Elle se sentait affreusement seule, et ces petites vies en elle, c’était tout ce qui lui restait. Son instinct maternel hurlait sa révolte face au plan exposé par le guérisseur. L’avortement. Ce mot résonnait dans la tête de l’apprentie comme une promesse de mort. Elle aurait voulue crier et s’enfuir, elle n’en eu pas la force. Soudain, malgré sa vue brouillée, elle avisa que le guérisseur s’approchait d’elle. Sa bouche bougeait, mais impossible d’entendre ses paroles. Elle sentit qu’on l’attirait, elle suivit le mouvement d’un pas chancelant.

Le guérisseur la fit se coucher sur un nid de mousse. Il la manipulait comme bon lui semblait tant elle était amorphe. Il lui fit avaler une baie rouge écarlate, comme une boule de sang. Elle s’exécuta sans trop savoir à quoi cela allait servir. Elle n’avait jamais entendu parler de chattes ayant eu à avorté. Elle se laissa à imaginer tout un tas d’opérations horribles, des visions sanglantes lui barraient la vue. Soudain, une terrible douleur la traversa de part en part. Elle voulut crier mais aucun son ne passa la barrière de sa gueule. Des spasmes lui prenaient le ventre. Toute crispé par la souffrance et le désarroi, elle se sentit sombrer lentement. La dernière chose qu’elle vit, avant de céder à évanouissent, c’est le visage glacial de Nuage Marin.

Des voix. Elle résonnait tout autour d’elle. Des voix inquiète, des voix outrées. Des murmures à ses oreilles, douces et réconfortantes. C’est étrange, elle ne sent et ne ressent plus rien. Elle était vide, et entourée de vide. Elle aurait voulue rester ainsi le restant de sa vie. Entendue dans la mousse, haletante, les yeux clos. Elle aurait voulue mourir de suite et retrouvé ceux qu’elle avait aimé, qu’elle aimerait toujours. Et puis l’odeur du sang qui imprègne l’air. C’est atroce. La mort. Elle n’ose pas ouvrir les yeux. Elle n’ose pas imaginer ce qu’elle verrait. Le guérisseur marmonne des ordres à des tierces personnes avant de se pencher sur toi.

« Nuage du Silence ? Réveille-toi. Réveille-toi c’est un ordre »

Elle rechigne. Se force à garder les yeux clos comme si la Méduse se tenait face à elle. Il la secoue violemment.

« -Ouvre les yeux, c’est terminé »

Il te donne un coup de griffe à l’épaule. Pas fort, juste ce qu’il faut pour lui faire oublier qu’elle voulait rester aveugle. La lumière l’éblouis. Pourtant, elle décline déjà. Le soir tombe. Elle relève la tête au prix d’un effort insupportable. Tout ça pour tomber nez-à-nez avec des petits corps disloqués, trempés, baignant dans le sang et côtoyant des organes. Formant un monticule répugnant. Prise de vertiges, elle se laisse retomber.

« - Ils sont…
-Morts, c’est exacte. De plus, ton corps n’a pas supporté de porter des petits à ton âge. Il aurait fallu procéder à l’avortement plus tôt… »


Elle suffoque. La douleur est trop grande.

« - Tu ne pourras jamais avoir de petits Nuage de Silence. Plus jamais. »

Elle aurait voulu crier, mais elle ne peut pas. Elle aurait voulu mourir, mais comment ? Mais comment vivre ? Comment effacer les dégâts, la douleur ? La belle chatte soupire est se laisse divaguer, sombre dans une folie furieuse, peuplée de rêves étrange, tantôt sanglant, tantôt cruellement véridique. Et dans un dernier rictus, elle murmure d’une voix pleine de haine et à la fois si vide :

« - La vie est une s*lope »




Myself


  • PufVotre pseudo Bambi
  • Âge :Votre âge . Facultatif. 15 ans
  • Comment avez vous découvert le forum ? Par Patty
  • [b]Combien de temps viendrez vous par semaine ? Tout les jours ~
  • Les codes du règlements, du code du guerrier & des "Clans & Rangs" ? Encrier ~ Pamplemousse ~ Céphalopode ~ Calamar
  • Autre chose à préciser ?
//
And all the kids they danse, all the kids all night ♪


Dernière édition par Princesse du Silence le Jeu 23 Fév - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier
avatar

MES POSTS : 117
CHROMOSOME : Féminin Age : 21
Localisation : Je sais pas .w.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mel' | Faolán
•• CLAN & RANG: Guerrière du Clan des Astres.

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Lun 16 Jan - 6:02

Hello, Bienvenue Bambi (:
J'aime ton pseudo ... ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SPARK.
« Tu le touches , il te bouffe. »

avatar

MES POSTS : 107
CHROMOSOME : Masculin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Spark.
•• CLAN & RANG: Astre. || Apprenti Guérisseur.

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Lun 16 Jan - 9:54

Bambi. ♥
Finis vite : )
Merci d'être ici.
Tu as jusqu'au 23 janvier pour tout finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SPARK.
« Tu le touches , il te bouffe. »

avatar

MES POSTS : 107
CHROMOSOME : Masculin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Spark.
•• CLAN & RANG: Astre. || Apprenti Guérisseur.

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Mar 7 Fév - 15:32

UP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WAVE
« The Crazy Thing ♫ »

avatar

MES POSTS : 259
CHROMOSOME : Féminin Age : 24
Localisation : In Underland.

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Wave.
•• CLAN & RANG: Apothéose & Aruspice.

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Mar 14 Fév - 12:06

    Dernier UP.

___________________________


La Vraie Sagesse est de ne pas Sembler Sage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MES POSTS : 56
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Perly
•• CLAN & RANG:

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Sam 18 Fév - 11:57

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MES POSTS : 3
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Pseudo
•• CLAN & RANG:

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Jeu 23 Fév - 15:48

Désolée du retard. J'ai terminé mon histoire. Pourrais-je avoir un délais pour faire le reste ? :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MIA
«Each time I close my eyes I see another chain»

avatar

MES POSTS : 310
CHROMOSOME : Masculin Age : 23
Localisation : Entre ciel et océan. ♥

CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Mia ou Kyo
•• CLAN & RANG: Clan du Néant || Apprenti - Nécromant.

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Jeu 23 Fév - 16:13

Pas de problème, je te laisse encore une semaine. Belle histoire en passant (:

___________________________

« Where did I go wrong, I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life »
The Fray.



Tiroir à souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MES POSTS : 3
CHROMOSOME : Féminin
CARNET DE ROUTE
•• AFFINITÉS :
•• PUF: Pseudo
•• CLAN & RANG:

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Mer 7 Mar - 13:04

Han, ça serait possible de mettre cette prez' en pause ? J'arriverais pas à la finir pour le moment, trop de boulot >o<
Je la reprendrais dès que possible ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MES POSTS : 9
CHROMOSOME : Féminin

MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   Sam 10 Mar - 12:44

Oh =D Bambi =)
Welk ;)

Tiens, moi j'ai un prince et toi une princesse? *ok je sors*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||   

Revenir en haut Aller en bas
 

Princesse du Silence ~ |U.C| || 22 Février ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Exposition Turner et ses peintres : 24 février-24 mai au Grand Palais
» Challenge n°15 du 12 février au 26 février
» Dédicace Benjamin mercredi 17 février 2010
» Vos plus belles photos du mois de février 2010
» Vague 2 BA en Février 2011
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Préambule :: Présentations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit